Télécharger le programme (PDF – 0,9 Mo)

“Chères Arcoises, chers Arcois.
Quel plaisir et quelle fierté de vous présenter le programme de notre liste « Les Arcs Ensemble ».

Il est évident mais important de rappeler que les décisions d’aujourd’hui et celles de demain doivent être envisagées au regard de leur impact sur l’avenir des Arcs à moyen et long termes. Notre objectif premier est d’assurer aux habitants d’évoluer dans un espace de vie conjuguant une architecture et une densité de construction maitrisées, avec des espaces végétalisés permettant de garder une certaine ruralité et en privilégiant les modes de transport doux. Cela implique de développer notre ville en maitrisant le rythme de son évolution, en préservant son identité et son équilibre, tout en proposant un cadre de vie moderne et durable. Notre commune a évolué et s’est embellie lors des précédents mandats sur ce mode et cela doit rester le cas pour les nouvelles infrastructures à réaliser et celles existantes à réhabiliter.

Comme nous l’avons fait, il est nécessaire de permettre l’urbanisation mais en la contrôlant, afin de protéger les espaces naturels et agricoles ainsi que pour prévenir le ruissellement. Malgré les nouvelles constructions collectives, des Arcois sont toujours en attente de logements dignes. Il est donc nécessaire de poursuivre notre soutien dans ce domaine mais dans la mesure du besoin réel sur la Commune.

Au-delà des logements, Les Arcs et l’Agglomération DPVA doivent agir pour permettre d’offrir plus d’emplois. Ainsi le développement économique dans nos différentes zones, y compris en centre-ville, doit être privilégié.

Les actions que nous proposons de réaliser devront toutes être évaluées au regard de leur impact sur l’environnement. Elles seront mises en place de manière éthique et en toute transparence, via une gouvernance plus participative, en garantissant la qualité de vie au travail des agents, pour eux et l’amélioration des services rendus au public : ce qu’on appelle la « responsabilité sociétale ».

Notre expérience de bons gestionnaires de la commune (voir notre bilan), les compétences et la qualité des membres de notre nouvelle équipe, nous permettent d’affirmer que l’ensemble des actions de notre programme sont réalistes et réalisables car planifiées, anticipées en amont, en intégrant la participation de nos partenaires (Etat, Région, Département, Agglomération DPVA…), le tout sans augmenter les taux d’imposition.

Ne « réinventons pas la roue » ! De beaux projets ont été mis sur les rails par les élus sortants faisant partie de mon équipe et n’attendent qu’à être poursuivis avec la même qualité.

Pour atteindre ces objectifs, le programme que nous vous proposons ci-après s’articule autour de 4 grands principes fondamentaux et se décline avec un impératif essentiel : être des gestionnaires responsables, clairvoyants au regard des finances communales, proposant des actions ambitieuses mais réalistes et réalisables tout au long de la mandature.

En vous remerciant de votre confiance renouvelée.”
Nathalie Gonzales.

Présentation détaillée du programme

Principe N°1 : Développer la ville en maîtrisant son évolution.

Les actions :

1.1 – Pour améliorer le cadre de vie pour tous :

  • Accompagner nos séniors : proposer plus d’animations thématiques, faciliter le quotidien et lutter contre la perte d’indépendance (trottoirs adaptés, plus de bancs, mini-bus, repas portés et au club Séniors « Le Cepoun », former à l’usage des nouvelles technologies…), favoriser les échanges intergénérationnels (événements, lieux de rencontre, …).
  • Favoriser la création de lieux publics, comme le jardin de la Glycine à proximité de l’Ecole et du foyer logement du quartier Notre Dame, embellir par des aménagements paysagers visuellement efficaces quelques espaces en entrée de ville et intra-muros (déjà identifiés).
  • Aménager et ombrager de manière arborée différents sites (entrée de l’Ecole Hélène Vidal, etc).
  • Climatiser les salles de classe de l’Ecole Hélène Vidal et le réfectoire de l’Ecole Jean Jaurès.
  • Créer à l’Ecole Jean Jaurès une entrée alternative avec système de dépose sécurisée des élèves afin de soulager la circulation et le stationnement aux heures de pointe.
  • Augmenter la capacité d’accueil du « Pôle Ados » et créer une annexe avec de nouvelles activités adaptées pour les 15-18 ans.
  • Finaliser le parc de loisirs (« skate park », « bike park »…) en bordure d’Argens pour ouverture à l’été 2020.
  • Réaménager tout l’espace du Dr Jauffret : mise en autonomie énergétique des bâtiments communaux du quartier, réorganisation des parkings (côté salle polyvalente et à proximité de l’école) et des jardins, mise en liaison directe (piétons et vélos) avec la Balade en Réal Max Carzoli.
  • Aménager le « jardin Nord » de la Balade en Réal Max Carzoli (proche de la place Paul Simon, plans réalisés) ainsi que le jardin au niveau des « cascades » au Baou.
  • Améliorer par des aménagements de confort et ludiques le nouveau parc de la Balade en Réal Max Carzoli. Y réaliser, ainsi que le long de la balade, un parcours avec jardin mellifère favorisant la biodiversité.
  • Aménager de manière légère un parking au niveau de la vigne à vélo (terrain déjà acquis) pour faciliter l’accès direct aux familles accompagnées de tous petits.
  • Mettre en place une Signalisation d’Intérêt Local (SIL) pour mieux s’orienter sur la commune, identifier plus facilement les quartiers, les commerces et les professionnels, en appui de l’usage du numérique.
  • Installer un panneau d’affichage numérique d’informations locales en centre-ville et sur le parking communal devant la Gare SNCF.
  • Soutenir le maintien des guichets et le niveau des services de la gare SNCF : nombre de lignes y compris TGV, présence d’agents pour aider à l’utilisation des guichets automatiques quand les guichets manuels ne sont pas ouverts, etc.
  • Privilégier les solutions « smart cities » (villes « intelligentes » mieux gérées via le numérique) : affichage en temps réel des places libres de parking, circuits touristiques connectés, etc.
  • Aide au financement du permis de conduire des jeunes.
  • Etendre notre « opération façades » pour les particuliers et les commerces pour continuer à améliorer le visuel de la commune.
  • Poursuivre l’aide à la réhabilitation des logements vétustes.
  • Faciliter les enseignements, la pratique du sport scolaire, associatif et les festivités :
    • Soutenir les établissements scolaires ne relevant pas financièrement de la commune :
      • Accompagner l’agrandissement du CFA (réalisation de la nouvelle cantine, libération d’espaces pour la création de nouvelles salles de cours) ;
      • Finaliser les négociations avec l’Agglomération pour réalisation par le Conseil Départemental d’un gymnase au collège correspondant aux besoins ;
      • Renouveler les projets d’aménagements paysagers avec le Lycée Les Magnanarelles comme pour le jardin « de la glycine ».
    • Restructurer la salle polyvalente communale : nouveaux vestiaires, avec sortie directe sur le stade, intégrant une tribune terrasse sur toute la largeur de la salle, et création d’une salle d’activités annexe avec ses vestiaires (plans et chiffrage réalisés, financements identifiés).
    • Mettre en œuvre les travaux de la future salle des fêtes modulable avec parties dédiées aux associations et autres activités culturelles (financement prévu, terrain identifié, plans réalisés), tout en conservant en centre-ville des salles pour de plus « petites » activités.
    • Diversifier les festivités sur la commune en privilégiant la qualité et en tenant compte de l’impact sonore en centre-ville.

1.2 – Les « grands travaux » :

  • Achever les projets de grands parkings en centre-ville (total de 450 places), incluant un parking pour les bus (quartiers St Roch et Boulevard de la Liberté).
  • Réaliser la réfection de l’avenue des 13 Lorguais avec reprise des réseaux, des trottoirs, et matérialisation d’une piste cyclable (avec le Conseil Départemental).
  • Poursuivre la mise en route du forage du Collet du Cyprès (nouvelle ressource en eau), dilater les conduites d’eau, notamment au chemin des Contes.
  • Réaménager la place du 11 novembre en réhabilitant la salle Hugony, améliorer le stationnement.
  • Commencer les travaux du 3e cimetière paysager (première tranche courant 2020).
  • Réaliser le premier tronçon de la voix N°8 (jusqu’au chemin Guéringuiers) reliant l’avenue des 13 Lorguais au collège et à la zone commerciale.
  • Réaliser la réfection complète du chemin Guéringuiers avec des zones refuges pour mieux se croiser.

1.3 – Utiliser le Plan Local d’Urbanisme (PLU) comme outil d’amélioration du quotidien :

  • Réserver de petites zones de parking afin de soulager le stationnement autour des grands axes centraux et faciliter l’accès aux services.
  • Continuer à faire évoluer le PLU par étape pour la réalisation et la temporisation maitrisée des grands projets de développement.
  • Intégrer dans le PLU de nouvelles règles favorisant les modes de déplacement doux (voies piétonnes et cyclables).

Principe N°2 : Garantir la sûreté et la sécurité.

Se sentir bien sur sa commune nécessite de vivre dans un cadre sécurisé.

Les actions :

  • Poursuivre les actions de lutte contre le ruissellement et les inondations (quartiers Valette et Roquette, des Plaines, des Serres et des Contes notamment) par la construction de bassins de rétention et l’amélioration du réseau pluvial.
  • Réaliser les travaux de sécurisation de « la falaise » de la RD57 nécessaires à sa stabilisation lors des prochains épisodes pluvieux (étude déjà chiffrée, travaux imminent).
  • Accompagner la mise en place (action départementale) de la nouvelle caserne des pompiers sur l’emplacement réservé prévu à cet effet dans le PLU afin d’adapter les moyens au développement des zones d’activités notamment.
  • Poursuivre les opérations de végétalisation et de limitation de l’imperméabilisation (cours d’écoles et autres espaces communaux…).
  • Recalibrer et étendre le réseau de sécurité incendie (poteaux, cuves…).
  • Faciliter les actions de la Police Municipale en continuant les actions engagées (nouveaux locaux, véhicules adaptés, etc.), en améliorant et modernisant notre service de vidéo-surveillance, en fournissant à nos agents de nouveaux outils.
  • Développer la police de l’environnement et créer un service dédié pour préserver notre patrimoine naturel, lutter contre les incivilités, la pollution et autres dépôts sauvages.
  • Mettre en place des outils permettant de signaler aux services toutes anomalies au regard de la sécurité.
  • Développer le dispositif solidaire de « participation citoyenne ».
  • Renforcer le maillage des quartiers par des pistes cyclables et aménagements piétonniers bien balisés pour sécuriser les déplacements.
  • Equiper le Comité Communal Feux de Forêts (surveillance massifs forestiers, interventions lors des plans communaux de sauvegarde) de nouveaux moyens adaptés (véhicule, tours de guet, …) en partenariat avec l’ONF.

Parce que la sécurité c’est aussi assurer notre santé, nous poursuivrons :

  • Notre engagement dans le domaine médical en soutenant et facilitant l’installation d’un pôle médical. Pour rappel, à notre initiative 3 médecins sont arrivés récemment et « logés » dans des locaux communaux.
  • Le travail engagé pour la construction d’un nouvel EHPAD (accueil de jour et chambres de répit).
  • La démarche de mise à disposition de produits bio et locaux dans tous nos points de restauration, avec un objectif à court ou moyen termes de 100% « bio ».
  • La démarche « Zéro Produits Phytosanitaires » sur les espaces publics pour une terre et un environnement plus sain et sensibiliser les particuliers.
  • Le retrait de plantes hautement allergènes dans le règlement d’urbanisme.

Principe N°3 : Poursuivre la valorisation de notre patrimoine, tout en favorisant un développement du tourisme, de l’agriculture et de l’économie respectueux de l’environnement.

Le développement économique est nécessaire à la vie de la ville et de ses habitants. Il doit se faire de manière maitrisée, en limitant son impact sur l’environnement.

Les actions :

3.1 – Les zones économiques :

Le centre-ville

Poursuivre la dynamisation du centre-ville, en complément des projets déjà évoqués ci-dessus :

  • Remettre de l’activité dans la rue de la République en installant des commerçants dans les 3 locaux achetés à cet effet par la Commune. Continuer cette démarche y compris dans d’autres rues du centre-ville.
  • Reprendre la maitrise du Parage par l’achat de biens en lien avec le tourisme et la préservation du patrimoine. Renforcer le PLU pour conserver son caractère unique et historique, tout en y permettant l’installation d’activités artisanales qualitatives.
  • Réorganiser le marché du jeudi en partenariat avec les commerçants non sédentaires, avec une meilleure utilisation des espaces piétons suivant la saisonnalité et libération des parkings.
  • Accompagner la dynamisation des commerces de proximité : élargissement du périmètre FISAC (réfection des façades, accessibilité…), aider les commerçants à la programmation d’événements commerciaux.
  • Mise en place du transport en commun (mini-bus en énergie propre) afin de transporter vers le centre-ville les habitants de la commune. Début de l’opération dans la proche périphérie fin 2020.

La zone des Bréguières

  • Soutenir le développement interne des Bréguières pour une occupation à 100% de la zone dans le cadre d’aménagements responsables : à ce jour plus de 1000 emplois ont été créés.
    La zone nord de l’hyper marché
  • Accompagner l’aménagement avec un soin attentif porté sur l’environnement, la préservation de la ripisylve et la création d’un petit parc en liaison directe avec le prolongement de la Balade en Réal Max Carzoli.

La zone de l’Ecluse

  • Etendre la zone de part et d’autre de la RD10, dans le prolongement de celle déjà créée à l’initiative de la commune, remplie à 100% par des entreprises locales. Créer à cette occasion un rond-point (Projet Urbain Partenarial avec l’Agglomération DPVA et un aménageur privé) permettant l’accès à la zone et de sécuriser les flux de circulation sur la départementale.

La zone commerciale des « 4 chemins »

  • Poursuivre avec DPVA l’installation d’activités en lien avec la thématique agricole de la zone.

3.2 – L’agriculture

  • Construire avec le concours de DPVA une halle agricole pour la vente directe de produits locaux (terrain identifié et maitrisé).
  • Mener à bien notre projet de maraîchage « bio » sur les parcelles communales. Production à destination de nos cantines via un potager communal.
  • Proposer à des agriculteurs dans le cadre d’une première expérience, et pour aider le lancement de leur exploitation, l’utilisation des terres agricoles communales et communautaires.
  • Mettre en place avec le soutien de la SAFER et de l’Etat des zones de protection renforcées des zones agricoles.
  • Continuer notre démarche d’acquisition foncière pour éviter la perte de vocation agricole de nos terres lorsque les acquéreurs potentiels ne sont pas agriculteurs (lutte contre la cabanisation et les dépôts sauvages, etc.).

3.3 – Rénover et valoriser le patrimoine, développer la culture et le tourisme :

  • Inscrire dans le Plan Pluri-Annuel d’Investissement (PPI) les travaux de réfection des façades de notre Eglise, son clocher, la restauration du Bréa, de la tour du Parage et de la Chapelle St Roch. Cette dernière deviendra un espace culturel aménagé communal.
  • Réaménager l’arrière de la Chapelle St Pierre (Parage) afin d’y développer des activités et faire la liaison avec la Maison de l’Histoire.
  • Finaliser les travaux de la bâtisse de Sainte-Cécile pour accueillir les premières activités culturelles et artistiques.
  • Soutenir sur la commune la création d’un point relais connecté à la médiathèque communautaire.
  • Continuer les opérations de préservation et valorisation de notre patrimoine forestier communal (circuits pédestres, cyclables et équestres, sites historiques, …).
  • Créer une zone de loisirs (ZAPEF – Zones d’Accueil du Public en Forêt) cohérente en bordure de la forêt communale (pré-étude réalisée en partenariat avec l’ONF et emplacement déjà identifié).
  • Continuer à déployer la « Vigne à Vélos » vers Taradeau et La Motte (avec DPVA).
  • Développer l’« agrotourisme » et l’« Œnotourisme ».
  • Hébergement et accueil des touristes :
    • Poursuivre l’accompagnement de projets d’hôtellerie respectueux de nos paysages.
    • Faciliter au niveau du règlement d’urbanisme la création de « logements atypiques » qualitatifs et intégrés à l’environnement, valorisant notre patrimoine naturel.
    • Développer une zone d’accueil de camping-cars isolée de la vue mais proche du centre-ville et des commerces.

3.4 – Intégrer et favoriser le développement durable et l’écologie.

La prise en compte de l’écologie et du respect de l’environnement fait partie de la colonne vertébrale de notre programme. Il est cependant proposé de mettre en place plus spécifiquement les projets suivants, en complément de ceux déjà cités :

  • Poursuivre nos actions sur la réduction des dépenses énergétiques. Favoriser les énergies renouvelables (bâtiments, véhicules…) et continuer l’isolation des bâtiments publics.
  • Améliorer la répartition et le nombre de bornes pour véhicules électriques.
  • Engager la réflexion avec l’agglomération pour un système de tri-sélectif de proximité.
  • Continuer à sensibiliser le plus grand nombre au développement durable par l’organisation d’évènements, la projection de films, la réalisation de projets avec les écoles, le « Pôle Ados », les Séniors, etc.
  • Limiter via la modification du règlement d’urbanisme la plantation d’espèces hautement allergènes et non endémiques. Favoriser les espèces mellifères.
  • Poursuivre l’embellissement de la ville par l’utilisation privilégiée de plantes ne nécessitant pas ou peu d’arrosage.

Principe N°4 : Travailler ensemble pour faire de notre commune un lieu où chaque citoyen devient acteur de son environnement et de son cadre de vie.

Les actions

  • Mettre en place de manière régulière des réunions thématiques afin de rendre compte de l’état d’avancement des projets et recueillir l’avis de tous dans un moment d’échange constructif.
  • Désigner un élu référent par quartier afin d’être un interlocuteur privilégié de proximité et faire plus facilement remonter les informations.
  • Réaliser régulièrement des réunions de quartiers sur des thèmes en lien avec ces derniers.
  • Créer un « conseil municipal » intergénérationnel avec des sous-commissions « jeunes » et « séniors ».
  • Mettre en place un dispositif citoyen avec un budget dédié pour la réalisation de projets via la constitution d’un groupe désigné par un jury neutre et renouvelé régulièrement.
  • Créer une plate-forme d’échange entre les citoyens et le Maire.

Ce programme n’est pas exhaustif, il y a bien sûr également toute la gestion et l’organisation des tâches du quotidien, qui ne peuvent se réaliser de manière responsable et dans le respect des finances de la commune, qu’avec le concours d’une équipe d’élus soudés et compétents.

Dans la section actualités de notre site web www.nathaliegonzales2020.fr , retrouvez plus d’informations et d’exemples sur les grands principes de notre programme.

Nous continuerons à agir aux côtés des élus de l’Agglomération et poursuivrons notre engagement pour un développement cohérent, réaliste, responsable et durable du territoire, en tenant aussi compte des besoins des autres communes. Notre développement ne peut pas se faire au détriment des autres.

Ensemble, choisissons mieux et soyons responsables de notre ville.

Le Bilan

Le bilan de notre équipe est consultable sur notre site web ici ou en version papier directement à la permanence.

Notons toutefois ici quelques chiffres significatifs, la commune tirant un bilan honorable avec un résultat financier très sain :

  • 2,2 millions d’Euros d’excédents à l’issue du mandat, tout en ayant fait 22 millions d’investissements (25 millions en comptant les travaux en régie), soit une moyenne de plus de 3,5 millions d’Euros par an.
  • Une diminution des dépenses de fonctionnement à caractère général de 18% sur les dernières années.
  • Une dette maitrisée avec baisse du coût des intérêts de 20% depuis le début du mandat et un désendettement de quasiment 700 000 Euros par an.
  • Notre durée de désendettement est égale à 4 ans, alors que le seuil d’alerte est à 12 ans.
  • Le tout, en améliorant les services et cela malgré une baisse des dotations de fonctionnement versée par l’Etat de 1,5 millions d’Euros.
  • … et sans augmenter les taux d’imposition !

Ce résultat concret et factuel nous permet d’envisager de façon réaliste et pérenne la mise en action de notre programme que nous évaluons à 17 millions d’Euros d’investissement à l’échelle du mandat.

La maitrise des dépenses, l’optimisation des achats, la connaissance des dossiers en cours et la qualité de leurs montages auprès de nos partenaires financiers, qui connaissent notre équipe et nous font confiance, nous permettent de dire, sans démagogie, que la mise en œuvre de ce programme est réaliste.

En conclusion : ce programme très ambitieux sera enrichi au fur et à mesure de nos rencontres. Il sera réalisé, toujours sans augmenter les taux d’imposition, grâce aux compétences des membres de notre nouvelle équipe et à l’expérience des élus à l’origine de ce bilan.

Faites le choix d’une équipe expérimentée et d’une gestion sûre et responsable.

Merci de votre confiance.

Le programme est téléchargeable via ce lien (PDF – 0,9 Mo). Vous pouvez aussi le récupérer en version papier à la permanence.