Liste “Les Arcs Ensemble” de Nathalie Gonzales – 2e tour des municipales – 28 juin 2020

Chères Arcoises, chers Arcois,

Le déroulement de cette élection municipale est pour le moins inhabituel.

Malgré la présence de 4 listes, le premier tour du 15 mars 2020 nous a placé largement en tête du scrutin avec un score de 48,94 %. 27 voix seulement ont manqué pour une élection dès le premier tour. Dès le 16 mars, fidèle à mes engagements et n’ayant comme unique intention que de poursuivre avec l’ensemble de mes colistiers, j’ai redéposé notre liste à l’identique pour le second tour, malgré l’incertitude de sa tenue le 22 mars.

Nous connaissons tous la suite…

Nous avons eu à traverser ensemble cette crise sanitaire inédite.

En cette fin de mandat, prolongé de fait, bien des défis ont dû être relevés… De la fin d’année 2019 avec les épisodes d’intempéries à ce début d’année 2020 rien ne nous aura été épargné.

Et pourtant, toutes les crises ont été gérées et le sont d’ailleurs encore.

Entre Mars et Juin, la vie a continué malgré tout. Le temps ne s’est pas arrêté, la gestion communale s’est poursuivie, grâce entre autres à l’aide précieuse des agents de la commune durant cette période et de l’équipe municipale en place. L’essentiel était alors de préserver la santé des personnes les plus fragiles et assurer les services essentiels permettant « d’accompagner » les contraintes du confinement tout en maintenant autant que possible une activité, même réduite. Les projets engagés ont pu reprendre, grâce à notre insistance, dans le respect des règles sanitaires, dès le 20 Avril. À la fois bilan du mandat et continuité dans le projet de l’équipe que je mène…

Les travaux sur la falaise de la RD57 avancent. Un travail pas aussi simple qu’il n’y paraît, entrecoupé de phase de relevés géologiques et de travaux de géomètres. Nous avons tous envie de les voir terminés afin que la tranquillité puisse être rendue aux quartiers traversés par les flux de véhicules inhabituels. Afin que les usagers puissent retrouver le chemin de la simplicité pour se déplacer, que les exploitants voient le retour facilité de leurs clients. Bien sûr, sans le confinement, nous serions bien plus avancés, mais le sort en a décidé autrement, et pour le coup, personne n’y peut rien. Reste à poursuivre l’exécution du chantier dans une version aussi rapide que possible. Notre équipe continuera ces travaux pour une réouverture dans la dernière quinzaine de Juillet.

J’ouvrirai le parc de loisirs partiellement dès fin Juin-début Juillet avec le bike-park et le pump-track achevés aujourd’hui. Très attendus, il est important de pouvoir y donner un accès sécurisé afin que viennent s’exprimer tant les essais des débutants que le talent des plus expérimentés. Cet équipement est unique dans la région, et il faut aller loin pour en trouver un de cette qualité. Nous avons fait le choix de l’excellence parce que le bien-être de nos jeunes, de nos familles est important.

Depuis, la vie a repris, et il a fallu tout relancer. La reprise de l’école, puis la mise en place des activités avec les associations pour accueillir les enfants quatre jours par semaine et permettre aux parents de pouvoir aller travailler, la crèche, le centre de loisirs du mercredi, les services de la commune… et d’autres encore à venir.

Notre programme met en avant le développement économique car il s’agit d’un élément vital pour la Commune et ses habitants, en termes de services de proximité et d’emplois notamment.

En Mars, j’annonçais le projet d’ORT (Opération de Revitalisation du Territoire) pour les commerces du centre-ville et l’habitat. Ne pas perdre de temps et avancer. Les études sont lancées.

Dans ce contexte où tous annoncent une crise économique à la suite de la crise sanitaire, la zone économique de l’Écluse, comme annoncée dans notre programme, poursuit son développement. L’extension sur la partie Nord a déjà un acquéreur potentiel. La zone au Nord de l’hypermarché avance également. De même, aux Bréguières au niveau du dernier lot de Grande Logistique. La zone économique à vocation agricole (à côté de la base de loisirs) n’attend que l’attribution des lots aux candidats qui se portent acquéreurs…

Un beau signal pour l’économie à l’échelle de la commune, mais aussi bien sûr de l’agglomération.

Nos commerçants et artisans ont souffert de cette fermeture imposée de plusieurs mois. Un courrier, écrit pendant le confinement, annonçait une exonération de l’occupation du domaine public pour toute l’année 2020. Les bars et restaurants se sont vus proposés la possibilité d’agrandir, toujours gratuitement, la surface de leurs terrasses afin de permettre le maintien du nombre de tables habituel tout en respectant les préconisations sanitaires.

J’ai donné mon accord pour que l’agglomération participe à un fond de soutien en partenariat avec la Région et Var Initiative à hauteur de 2€ par habitant de l’agglomération, soit 220 000€.

J’ai voté également, avec les élus communautaires le jeudi 4 Juin l’opération « tous au resto » qui permettra aux communes de distribuer des « tickets restaurant » d’une valeur de 10€, à utiliser chez les restaurateurs de l’agglomération entrant dans le dispositif. Une belle initiative commune pour relancer la restauration.

Toutes ces mesures sont dans la droite ligne à la fois de l’optique que nous avons eu durant notre mandat, mais également dans l’esprit de notre programme, permettant de valoriser l’économie locale.

Durant la crise, les Français ont applaudi les soignants tous les soirs à 20 heures. Et pourtant, nos soignants de l’hôpital de Draguignan ne sont pas traités comme les autres ! La prime des personnels exposés au COVID-19 leur est refusée ! Nous avons voté en conseil communautaire une motion exigeant que les soignants de notre territoire soient traités comme les autres. Au-delà de la question de la prime, c’est un problème plus grave, un problème sous-jacent qui guette l’hôpital de Draguignan, l’hôpital de la Dracénie : fermeture de lits, de services, restructurations… On ne peut pas, on ne doit pas accepter de devenir un hôpital de seconde zone. J’ai eu l’occasion de le signifier lors du conseil d’agglomération du jeudi 4 Juin.

La prochaine mandature, voire les prochaines, devront porter une attention particulière à notre système de santé local, car si l’on fait tout, en collaboration avec nos médecins, pour qu’un pôle médical voit le jour sur notre commune, la problématique de la santé doit être vue dans son ensemble. La défense de notre hôpital public local doit devenir une priorité absolue.

Je ne reviendrai pas sur tous les autres points de notre programme détaillé (disponible à notre permanence ou en ligne ici) mais souhaitais ici, dans le cadre de cette sortie de crise, insister sur ces 2 points primordiaux que sont la santé et la reprise économique.

Notre campagne électorale a été suspendue dès l’annonce du confinement, car nous avions à ce moment-là d’autres « préoccupations », et notre seul objectif était de tout mettre en œuvre pour aider nos concitoyens. Nous avons pris le soin d’attendre l’avis du conseil scientifique du 15 Juin avant de la reprendre, voulant également avoir la certitude du maintien du scrutin du 28 Juin 2020 avant toute annonce, quel que soit le média.

Nous nous retrouvons donc dans un scrutin à deux candidats. Concernant notre équipe, je l’avais annoncé très en amont du premier tour, quoiqu’il arrive, il n’était nullement question de fusionner. Pour deux raisons :

  • La première est le respect des colistiers qui s’engagent auprès d’une tête de liste, qui apportent leur confiance et doivent en retour être considérés. Notre liste « Les Arcs Ensemble » commence par l’unité de notre groupe.
  • La seconde est le respect des électeurs. En effet, si les électeurs choisissent une équipe et pas une autre, c’est rarement pour les trouver réunies ensuite.

A propos de mon équipe, j’ai fait le choix de rencontrer en amont de sa constitution différentes personnes. Forte de ma participation à plusieurs mandatures sur des listes « ouvertes », je sais travailler avec chacun, quel que soit son horizon politique. Loin de nous diviser ou d’être un problème, au contraire, nos différences politiques à l’échelle communale, sont une force. Nos idées, nos visions, nos appartenances ou pas à des groupes ou partis politiques façonnent une vision plurielle permettant de mieux représenter tous les concitoyens, qui eux, sont de fait d’horizons différents.

C’est bien le propre d’une liste « sans étiquette ». Pour rappel, si toutefois il en était besoin, une liste « sans étiquette » n’est pas « apolitique ». Au contraire, elle est « multi-politique » et c’est bien cela que je revendique pleinement car il est nécessaire que tous soient représentés dans les discussions du conseil.

Travailler ensemble, ça s’apprend, ça se cultive, ça se mérite.

Il semblerait que nous sortons peu à peu de cette période terrible. Aussi, il va falloir poursuivre, sans perdre de temps, le travail engagé. Les dossiers avancent, certains sont déjà amorcés, d’autres attendent le feu vert, d’autres encore auront besoin d’une équipe efficace et motivée pour les mettre dans les rails.

Convaincue que la chose essentielle, aux yeux des électeurs, est ce que l’on a apporté en termes de travail et de compétences à notre village et ce que l’on propose de faire pour la suite, j’ai une confiance absolue dans le choix des Arcoises et des Arcois.

Je ne suis CONTRE personne, bien au contraire. Je défends le fait de me présenter POUR notre beau village, et AVEC la volonté d’engager une équipe au service de l’ensemble de ses habitants. Une équipe qui mixe idéalement la stabilité nécessaire au contexte actuel et la nouveauté pour encore mieux renouveler les idées.

Lors du scrutin du dimanche 28 Juin, faites le choix d’une équipe alliant à la fois l’expérience, les compétences et la motivation de chacun.

Bien à vous.
Nathalie Gonzales et son équipe.

Télécharger la présentation de la liste (PDF – 3,4 Mo)