A propos du gymnase du collège des Arcs

Suite à la proposition du Conseil Départemental de faire un gymnase a minima, un collectif composé de professeurs d’EPS du collège, de parents d’élèves et d’élus de la majorité s’est constitué. Ce collectif a défendu l’idée selon laquelle nous ne pouvions passer du permis de construire accordé pour “un vrai gymnase” à celui qui nous était proposé. Le surcoût de 1, 2 millions d’Euros concernait non seulement les tribunes (inutiles pour le collège mais nécessaires pour les associations) mais également la taille de surface de jeu ainsi que des annexes. S’il va de soi que le financement des tribunes revient à la collectivité, il n’en est pas de même pour la surface du terrain qui, elle, est essentielle à l’utilisation des collégiens lors des séances d’EPS.

Dès le mois d’avril 2020, les élus de la Commune auront à charge de revenir, comme convenu, rencontrer le président du Conseil Départemental, M. Marc Giraud pour la réalisation du gymnase du collège. En effet, dans le cadre de la catastrophe naturelle, et accompagnés par notre conseiller départemental, nous avons pu échanger de manière constructive. Conformément à notre demande initiale, la partie optionnelle permettant d’augmenter la taille du terrain de jeu afin de répondre aux besoins des collégiens ainsi que des futures associations sportives, a été intégrée dans le cahier des charges du Conseil Départemental.

Parallèlement, j’ai discuté avec l’agglomération DPVA dans le cadre d’une aide au financement de ce gymnase. En effet, la compétence sport étant une compétence communautaire, une participation dont la forme reste à définir est envisageable. Là encore, dès les élections passées, la discussion devra reprendre. Mon expérience d’élue communautaire me permet d’être confiante à la fois quant à l’issue positive de cette participation, mais également dans les délais de sa mise en œuvre.

Le projet présenté en l’état ne pouvait être financièrement acceptable pour la commune, d’autant plus pour une salle qui n’est pas de sa responsabilité et qui ne sera jamais sa propriété.

1,2 millions d’euros à quelques mois d’une fin de mandat sans concertation préalable n’aurait pas été une décision responsable car engageant les choix des élus de la prochaine mandature.

Tous les signaux sont maintenant « au vert ». Candidate de la liste « Les Arcs Ensemble », je m’engage à faire du gymnase du collège une priorité, et ce dès le début du mandat.

Nathalie Gonzales.


Source et droit d’auteur image à la une : colleges.var.fr