Le saviez-vous ? Un point sur le Développement Economique

La compétence économique est une compétence de la Communauté Dracénie Provence Verdon Agglomération (DPVa). On voit donc la nécessité de travailler de concert avec des élus compétents et clairvoyants pour valoriser notre Commune et notre Territoire communautaire.

Le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) voté en décembre 2019 par le Conseil Communautaire définit les zones d’implantation économique et l’équilibre d’aménagement commercial sur l’ensemble du territoire. C’est donc avec ces paramètres que les élus locaux et communautaires doivent réfléchir, s’adapter au contexte commercial mouvant et plus généralement au contexte économique pour dynamiser notre territoire.

La commune dispose de 5 zones économiques :

1) La zone logistique des Bréguières qui compte actuellement 1000 emplois, dont 87% de CDI (source DPVa) (850 emplois en période basse et plus de 1000 en période haute – quand le centre Colissimo sera opérationnel, nous serons à 1000 emplois en période basse et 1500 en période haute) et 300 à venir notamment avec la construction cette année d’un bâtiment de 6 ha pour abriter une entreprise de logistique de la grande distribution. Les Bâtiments de grande logistique seront ainsi complets. Restera à aménager environ 3000 m2 de petite logistique, en incluant le 2e « pôle de vie » à l’entrée de la zone.

2) La zone Commerciale du Pont Rout, pour laquelle il existe dans le SCOT un potentiel de développement de 6 ha avec actuellement près de 300 emplois et une quarantaine d’entreprises.

3) La zone Artisanale de l’Ecluse déjà existante, route de Taradeau, plus la nouvelle à l’initiative de la commune (déjà pleine à 100%) ainsi qu’une autre en devenir de part et d’autre de la RD10 et qui a récemment fait l’objet d’un Projet Urbain Partenariat (PUP) entre la Commune, l’agglomération DPVA et un partenaire privé, pour formaliser le financement participatif d’un rond-point sur la départementale afin de sécuriser les flux de circulation routière dans les meilleures conditions. Là aussi un potentiel de développement sur une huitaine d’hectares facilitant l’implantation d’entreprises locales mais aussi extérieures.

4) La zone commerciale « des 4 chemins » dont une partie à thématique agricole (là où est implantée la nouvelle coopérative viticole) autour de laquelle reste 1,5 ha à aménager complétée par l’implantation du futur parc communal de loisirs limité au sud par le fleuve l’Argens. Pour la partie thématique agricole et dans le cadre du développement agricole favorisant les circuits courts, la communauté DPVA, avec la commune en partenariat, a réservé un emplacement de 2000 m2 pour implanter une halle marchande dédiée aux producteurs agricoles au sens large du terme de la communauté. Cet outil de vente sera complété en amont par des cessions de terrain (propriétés de DPVA et de la commune) pour favoriser l’implantation de jeunes agriculteurs. La commune disposant d’un Lycée Agricole aux Arcs, on imagine facilement le potentiel de développement en additionnant la formation, la mise à disposition de terrain agricole et l’espace de vente.

5) Le centre-ville pour lequel, vous le savez, la dynamisation passe par plusieurs actions :

  • Pour qu’un centre-ville fonctionne, on doit à la fois combiner l’embellissement de la ville, la création de parkings, faciliter l’accès vers l’hyper centre, disposer de locaux suffisamment dimensionnés et aménageables et surtout créer des flux de personnes. Ces flux dépendent directement de ce qui est cité ci-avant mais aussi et surtout de la qualité du commerce et de service, de la qualité des animations mais également de l’habitat en centre-ville et en proximité, ainsi que du transport en commun.
  • Pour les parkings, 7000 m2 ont été acquis sur l’espace St Roch en juillet 2019 entre la passerelle et le milieu du terrain. Cet aménagement se fera en 2 phases : une première cette année et la seconde en 2021. Un autre parking situé Boulevard de la Liberté sur 4000 m2 (appartenant à la Commune) fera l’objet d’un aménagement et communiquera par voie piétonne directement sur le Parking St Roch.
  • Pour l’embellissement de la ville (places, etc.) chacun pourra juger des travaux effectués.
  • Les accès en centre-ville fonctionnent plutôt bien actuellement. Une optimisation de l’organisation les jours de manifestations (marchés, etc.) sera réalisée.
  • S’agissant des locaux disponibles, la Commune a acheté plusieurs locaux notamment rue de la République (2 sont en cours d’aménagement). Trois locaux seront disponibles dans quelques semaines et feront l’objet d’une mise à disposition (concept de la boutique à l’essai) pour favoriser et faciliter l’implantation de commerces et de services. La rue de la République fera l’objet de rénovation dès 2021.
  • S’agissant des locaux commerciaux en activité en centre-ville, la communauté DPVA et la commune ont mis en œuvre un FISAC pour financer la rénovation des façades et la mise aux normes de l’accès pour les personnes à mobilité réduite.
  • La commune bien sûr organise des animations, ou s’appuie sur des associations pour ce faire, induisant des retombées sur les activités commerciales. Il appartient aussi aux commerçants de s’organiser pour qu’une véritable association de commerçants travaille ce sujet. La partition qui doit se jouer à ce niveau est une partition pour plusieurs « musiciens ».
  • S’agissant des logements, 220 sont actuellement vacants en centre-ville et en proche périphérie. La Communauté DPVA et la commune ont lancé via un Programme d’Intérêt Général une action de rénovation dans le parc privé pouvant être subventionné jusqu’à 80%. La Commune abonde de 5% supplémentaires si les travaux sont situés dans une zone définie de l’hyper centre. Là aussi cette action majeure tend à aider les propriétaires à remettre en état leurs logements pour les remettre sur le marché. Compte tenu de l’ampleur de la tache cette action s’inscrit dans la durée. En imaginant que 60% des logements cités trouvent preneurs ce sont près de 300 personnes supplémentaires qui vivraient dans le centre-ville, participant ainsi à la reconquête de la ville (pour les personnes intéressées, rappelons l’organisation d’une permanence tous les 15 jours en mairie, les 1er et 3e jeudis du mois, salle du conseil).
  • Pour ce qui concerne les nouveaux logements collectifs privés et sociaux, nous avons fait en sorte qu’ils se situent en proximité du centre-ville et n’ont pas qu’ils soient excentrés, comme on le voit souvent dans d’autres communes.
  • S’agissant du transport en commun nous souhaitons le développer par mini-bus sur l’ensemble de la commune pour converger vers le centre. Un premier minibus pour rapprocher la proche périphérie du centre est envisageable pour fin 2020.

N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques, observations et propositions par e-mail, via les réseaux sociaux ou encore en échangeant directement avec nous à la permanence ou dans les réunions de quartiers.


Source image : adaptée d’après geoportail.gouv.fr